Objectif Terre | Effi-Sciences | E pur si muove !

Chaque superchargeur Ultra-e 350 kW peut être accompagné d'1 PAC stationnaire de 350 kW

19 Février 2017, 10:16am

Publié par Olivier D

Que 100 voitures électriques fassent une charge avec du 10 kW pendant une durée D ou que 10 voitures fassent une charge de 100 kW pendant une durée D/10, au final la puissance appelée sera strictement la même: 1 MW. Pendant la durée D le même nombre de voitures (100) sera servi.

Le futur du transport terrestre c'est le 100% électrique à batterie. Celui de l'aviation les carburants liquides obtenus grâce au power-to-liquid.

Une interface reposant sur des batteries stationnaires (et/ou des générateurs gaz/diesel et/ou des PAC) et placée au niveau même des stations de superchargeurs (ainsi que des parkings avec ombrières solaires + éoliennes, production locale) permettra d'éviter de coûteuses adaptations du réseau électrique. Ce système tampon permettra de gérer les pointes de demande des automobilistes (départs en vacances d'août etc.).

Cette approche est bien plus pertinente que celle qui consiste à installer une infrastructure Hydrogène dans toute la France et à installer de coûteuses piles à combustible dans chaque voiture électrique couplées à une inefficiente filière Hydrogène. 

Rappelons que les trajets supérieurs à 300 km d'une traite sont rares pour un automobiliste standard. Autrement dit le besoin de recourir aux superchargeurs est ponctuel, et pas du tout quotidien. Les charges standards peuvent être hyper lentes étant donné que les voitures sont stationnées 95% du temps. Le parc automobile français est d'environ 30 millions d'unités. Il n'y aura jamais plus d'un million (3% du parc) de voitures branchées aux superchargeurs au même moment (la charge prendra d'ailleurs moins de 20 minutes): les Français ne partent pas tous en vacances au même moment.  Bref, la demande de pointe restera tout à fait gérable. 

Il vaut mieux installer une PAC stationnaire de 350 kW couplée à un superchargeur Ultra-e de 350 kW que d'équiper 72 voitures électriques d'une PAC de 20kW = 1440 kW ("prolongateur").

Si les 30 millions de voitures du parc français devaient s'équiper d'une PAC de  20 kW prolongatrice d'autonomie, cela fera un total de 600 GW de PAC prolongatrices, c'est  absurde. Au niveau de l'A7 2500 superchargeurs de 350 kW suffiront, soit une puissance de 2500 x 350 kW = 0,9 GW.  Pour couvrir les autres grands axes de départ en vacance multiplier par 10 suffira amplement. Ce qui nous fait 9 GW de PAC stationnaires. 600 / 9 = facteur 66 !

Sur l'A7 ("autoroute du Soleil") le trafic maximal est en effet de 180.000 véhicules par jour (24H) l'été. Dans l'hypothèse d'une charge en 20 minutes, cela fait seulement 2500 superchargeurs à installer, c'est à dire 100 stations de 25 superchargeurs chacune.  350 kW * 25 * 100 = 900 MW.

1 superchargeur 350 kW (175.000 €) + PAC stationnaire de 350 kW (175.000 €) pour 72 voitures par jour (20 minutes x 72 = 24 H) est plus économique que d'installer 72 piles à combustible (72 PAC de 20 kW x 500 €/kW = 720.000 d'euros) + réservoir hydrogène dans 72 voitures ( xx.xxx €) + infrastructure hydrogène ( x.xxx.xxx €).

Les batteries de la Tesla Model 3 ne coûteront environ que 125 € le kWh de stockage (contre 190 € aujourd'hui). 6250 € pour 50 kWh, > 300 km d'autonomie. 72 voitures x 6250 € = 450.000 €.  

A noter qu'avec une PAC de 20 kW il faut nécessairement coupler une batterie de 100 kW pour offrir à la voiture une puissance satisfaisante. Bref, il faut ajouter en plus environ 150.000 €.  

France Stratégie à propos des PAC: "Les rendements actuels varient selon les sources de 30 % à 50 % et les coûts de 500 €/kWe à 3 200 $/kWe. Un moteur de véhicule électrique moyen ayant une puissance de 60 à 70 kW, le coût de la PAC est donc de 30 000 euros dans le meilleur des cas (...) Une division de ce coût par un facteur d’au moins 10 est donc le préalable à tout développement significatif de ce type de véhicule."
http://www.strategie.gouv.fr/publications/y-t-une-place-lhydrogene-transition-energetique


A noter que le jour suivant le superchargeur de 350 kW servira à 72 autres voitures électriques alors que dans l'autre cas il faut installer 72 autres PAC de 20 kW (10.000 € l'unité) à bord de 72 autres véhicules...

L'approche "PAC prolongatrice d'autonomie" est tout simplement absurde.

Dans le comparatif batterie / hydrogène il y a des gens qui ont des a priori idéologiques (croyance que l'hydrogène est forcément beaucoup plus "pur" que les batteries Lithium) et qui ne parviennent pas à regarder la réalité en face. Cette attitude aura des conséquences économiques et sociales très fâcheuses.

OD

Chaque superchargeur Ultra-e 350 kW peut être accompagné d'1 PAC stationnaire de 350 kW
Chaque superchargeur Ultra-e 350 kW peut être accompagné d'1 PAC stationnaire de 350 kW